Thème 02 – Et si on pouvait avoir de l’eau dans le désert ?

Collecte d’eau dans le désert avec les filets « atrapaniebla » au Chili Au milieu du désert de l’Atacama, dans le nord chilien, des filets en maille plastique fine, d’une superficie de 60 m2, trônent fièrement au dessus des falaises bordant le littoral. Ces filets ont pour but d’accueillir la brume marine matinale, « la camanchaca », ce qui leur donne le nom d’atrapniebla (attrape-brume). En passant au travers de ses filets, la brume se condense au contact de l’air froid et ruisselle le long des mailles pour permettre une collecte de 3 à 7 litres d’eau /m2/jour. Ces filets alimentent des plantations agricoles (aloe vera, légumes variés, etc.) ainsi que les robinets des habitations des petits villages alentours.